EN
français
english
español
português
deutsch
Les industriels de la pile nous l’avaient bien caché : les piles alcalines dites à usage « unique » seraient en fait rechargeables. Des chercheurs, energy-hackers, ont déterré un brevet de 1980 tombé dans le public mais surtout aux oubliettes. Ils espèrent aujourd’hui l’utiliser pour remettre au goût du jour la trouvaille de Karl Kordesch, le scientifique qui démontra à l’époque que de telles piles pouvaient être rechargées. De cette découverte est né le projet Regen-Box, qui a fait l’objet d’un financement participatif discret mais réussi sur Ulule. Un brevet de 1980 tombé dans l’oubli En 1980, Karl Kordesch, ingénieur émérite qui a participé à l’invention de la première pile alcaline sèche et, en outre, à la mission Apollo, affirmait déjà qu’il était possible de recharger les piles dites à usage « unique ». Pour cela, il suffit en fait de produire des piles un poil plus résistantes au niveau des joints et des séparateurs, et d’y inclure un absorbeur d’hydrogène. On évite ainsi les
source : mrmondialisation.org - 06 november 2016
100%
0%
3931
Report
Share on Facebook
Share on Twitter
Share on Linkedin
Share on Pinterest
Share by e-mail
Share this on :
translate in :